Direction artistique :

Christophe Gellon

 

Assistante chorégraphe

Sarah Zimmermann



Distribution :

Christophe Gellon

Sarah Zimmermann

Cécilia Nguyen Van Long

Emmanuel Nguyen

David Bernardo

Simone Sitiphone

 

Création lumière :

Judith Leray

 

Musique originale :

Chloé Herry / Clozee

 

Durée : 55 min

 

Soutiens et partenaires :

Centre Chorégraphik Pôle Pik dans le cadre du Kompagnonage.

 


 

 


NOTE D'INTENTION :

  s’inscrit dans la continuité du travail chorégraphique de la compagnie Voltaïk. Après « Incidence » (duo de Sarah Zimmermann et Christophe Gellon) et deux shows chorégraphiques pour 6 danseurs accueillis avec succès (« Jusqu’ici tout va bien » et « Hallucinations »), c’est tout naturellement qu’un projet de création de plus grande envergure voit le jour.

SYNOPSIS :

Cette création invite le spectateur à pénétrer le territoire à la fois connu et énigmatique qu’est le cerveau humain.
S’il nous permet une maitrise extrême de ce que nous sommes, de notre personnalité et de nos actes, il  dissimule aussi tout un univers qui échappe à notre contrôle. Il est à la fois un outil extraordinaire de travail et de réflexion et une voie d’évasion sans limite.

Influencé de toute part, cet équilibre est fragile.

Que se passe-t-il lorsque nous perdons le contrôle ?

...lorsque le rêve profond nous mène sur des chemins inconnus et sinueux qui nous perdent dans les recoins d’une autre vie ?
...lorsque les voix dans nos têtes se font oppressantes ?
...lorsque nos émotions submergent la rationalité de notre esprit ?
...lorsqu’une autre pensée vient heurter la notre ?

 

« Le monde de la réalité a ses limites ; le monde de l’imagination est sans frontières. »

Jean-Jacques Rousseau

 

Le décor de , constitué de cubes blancs, semble être le prolongement du sol, comme celui d’une paroi à l’intérieur de laquelle évoluent les personnages.

Dépouillé de toute fioriture, il est manipulable à l’infini et permet aux danseurs d’emmener les spectateurs dans un lieu hors de notre temps et de notre espace, où chacun peut se représenter ce qu’il souhaite.

 

Ainsi, la fiction et la réalité s’emmêlent, perdant le spectateur dans un univers en constante métamorphose. Avec une danse dynamique, parfois poétique et viscérale, les danseurs mettent en mouvement les divagations sans limite de l’esprit et retracent le chemin spirituel qui mène à l’essentiel : Être.
      

 

CAPTATION COMPLETE  :

.be

 

Mots-clés: voltaïk, hip-hop, danse, spectacle

Imprimer E-mail